Ker – 109_394 – Un Tour sous la neige et dans l’eau

Tour Courbet du mois de Mai, avec Sameul et Rnest accompagnés du Géophy Alex (Jésus) pour 120 km de bonheur.

Nous partons le 16 mai au matin après que la nuit ait recouvert Port-aux-Français d’une fine couche de neige. Le soleil brille et il y a peu de vent nous mettons près de 7h à rejoindre la cabane de Cataractes en profitant du beau temps, de la neige, des rivières et des souilles gelées. Parfois assez fourbe ces souilles glacées : Sameul s’enfonce jusqu’à mi-cuisse.

Nous arrivons à Cataractes et profitons de la vue splendide.

1_Panorama_CataractesPanorama depuis la cabane de Cataractes

2_Vue_Ciel_Cotter[1]Vue du ciel Cotter

            Le suivi Grand Albatros commence dans le trajet pour rejoindre Cap Cotter. Beaucoup d’échecs sur poussins sont observés. Chats, inondation, coup de froid, ce ne sont pas les risques qui manquent pour faire disparaître un poussin sans défense sur son nid.

L’arrivée à Cap Cotter est assez triste puisqu’il n’y a plus aucun Gorfou macaroni. Les côtes qui abritaient, il y a encore un mois, des milliers de gorfous sont désormais désertes. Nous débranchons la station RFID et nous réalisons l’inventaire des vivres de la cabane.

Le 19 nous partons vers Cap Noir avec un vent arrière bien prononcé. Nous constatons encore des échecs d’Albatros sur ce secteur où la population est déjà faible. Nous croisons un jeune renne qui se nourrit à quelques mètres de nous et un gros mâle marchant sur trois pattes dans le brouillard. La pluie s’intensifie nous arrivons enfin à Cap Noir, mais la journée n’est pas finie. Nous devons faire l’inventaire des vivres de cette cabane. Le vent et la pluie déferlants nous les rentrons et les comptons un par un « au chaud ».

3_Rnest_vs_Renne@Rnest Vs Renne

4_Inventaire_Cap_Noir@Inventaire Cap Noir

            Le 20 au matin, le vent et la pluie se sont calmés. Nous partons pour Ratmanoff. Sur ce transit moins d’échecs sont constatés chez nos Albatros. Aux abords du déversoir du Lac Marville de nombreux Pachas sont présents. Le déversoir n’est pas large : 7 mètres environ, mais il s’est beaucoup creusé par rapport au dernier passage. Nous le traversons dans le courant assez fort, les sacs détachés pour prévenir de toute chute de l’eau qui frôle la taille. Mais ça passe (avec un peu d’eau dans les bottes).

Nous approchons de Ratmanoff avec une zone de No-Alba-Land. De nombreux nids ont été prédatés par les chats.

Arrivés à la cabane Manchot, nous retrouvons nos bons vieux écobios (Mattéo & Miguel) et leur manipeur le « VAT » BCR (Aurél). Nous passons 2 soirées ensemble à cette cabane. La journée nous faisons le tour des quelques Albatros de Ratmanoff où aucun échec n’est observé. Nous croisons également un petit oiseau d’Europe, un Bécasseau cocorli, dans un groupe de Canard d’Eaton. La pluie continuant de tomber, nous rentrons à la cabane et pas le temps pour les Manchots aujourd’hui. Le soir, le ciel est à ravir, une brève aurore est observable à l’horizon…

5_ciel_ratmanoff@Ciel de Ratmanoff

            La manip écobio part à présent en direction de Cap Noir. Nous entamons la recherche des poussins de Manchots marqués le mois précédent. A chaque Manchot, nous les re-pesons pour suivre l’évolution de leur poids durant l’hiver. En 2 jours, nous parvenons à retrouver les 40 poussins, mais quelle galère pour le dernier. Le N°17 (alias le charentais) nous l’avons recherché pendant prêt de 2h pour le retrouver sagement caché devant la cabane.

6_Creche_de_ManchotManip Manchot

7_Manip_Manchot

A la recherche du 17

8_A_La_Recherche_du_17Fin de manip

10_Coucher_de_SoleilCoucher de soleil

            Durant nos recherches une étrange rencontre vient nous flasher les yeux dans la colonie. Outre les cracous qui profites des quelques poussins un peu faibles, c’est un poussin leucique (tout blanc) qui nous tape à l’œil.

11_Les_Cracous en profitent@Les Cracous en profitent

12_Je_te_vois@Je te vois !

13_Manchot_Leucique@Manchot leucique

            La manip étant terminé, nous partons direction Morne. Sur notre trajet une Léopard de mer s’apprête à retourner à l’eau. Nous courrons pour pouvoir l’observer quelques secondes.

14_Léopard_de_mer@Léopard de mer

            A Morne, nous sommes cloitrés dans la cabane toute la journée du 25. Une tempête s’abat sur Kerguelen, nous avons un record de vent pour l’année à 158km/h

Le 26 le vent à diminué, nous rangeons la cabane, faisons les Albatros de Morne, et filons direction PAF. La rivière Albatros est pleine à craquer. On la passe trop haute (mi-cuisse). Il ne nous reste que 2h de marche ça ira bien, mouillé pour mouillé, on n’est pas à 2 heures prêt. Une bonne douche nous attend…

15_Dernière_rivière_avant_PAF@Dernière rivière

Publicités