Ker – 109 – 24h pour sauver le programme

Attention, les événements qui vont suivre peuvent heurter la sensibilité des personnes chargées de logistique.

Objectif initial : le Nivose (bateau militaire) arrive sur PAF (Port aux Français) pour déposer des manipeurs pour 2 jours sur l’ile de Mayes en hélico entre le 11 et le 14.

Manipeurs : Rnest (Ornitho Belou 67), Mike (Mécano Flotille), Doumé (BCR).

Premier problème : l’hélico est rouge… ce n’est pas sa couleur mais ça signifie qu’il ne peut pas voler.

Solution : transporter et récupérer les manipeurs en zodiac.

Déroulement réel de la manip :

             Le 11 nous sommes embarqués sur le Nivose. Le bateau prévoit de nous laisser à Mayes le 12 dans l’après midi. On n’a pas trop notre mot à dire là dessus, tant pis. On passe du coup une nuit sur le Nivose en compagnie de la Marine Nationale après une visite du bateau.

            Le 12, le zodiac de 40c est mis à l’eau à 17h au sud de l’île Inskip. Il y a pas mal de vent. ½ heure de zodiac. On se fait tamponner comme des treues, limite à retourner le zodiac. Il y a au moins 10 cm d’eau dans le bateau… mais bon ! On arrive à être déposés. 10 minutes plus tard le Nivose arrive devant Mayes et fait demi tour. WHAAAAAT ?  La grosse blague : pourquoi il n’a pas amarré le zodiac ici ???

            Bref, ce n’est pas grave, nous sommes à Mayes c’est le principal. Objectif de notre mission, 90 nids de pétrels (Pétrel bleu, Pétrel à tête blanche et Prion de Belcher) à contrôler et baguer leurs poussins, 7 poussins de Skua à baguer et explorer les adultes, prélèvements de plumes sur les Gorfous sauteurs et captures filets. Nous commençons par les captures filets pour la première soirée. 3 filets ouverts, 30 captures faites, Pétrels plongeurs commun, 1 poussin de Pétrel bleu, et 6 Océanites de Wilson en 3 heures.

1_oceanite-de-wilsonOcéanite de Wilson

            Le lendemain réveil à l’aube pour entamer le suivi pétrels. Un beau soleil et pas de vent, nous terminons le suivi sur les coups de midi. Nous rentrons à la cabane prendre un repas bien mérité. La VHF grésille et nous entendons le Nivose.

  • « Nous récupérons les équipes de militaires déployées à PJDA à 13h, pour appareiller ».
  • Rnest : « heu… moi je dis que ça sent la récupe anticipée ».

12h30 pas de nouvelles pour nous, on applique la procédure. On coupe la VHF puisque nous ne sommes plus dans les heures de veille. Pas de nouvelles – bonne nouvelle et tant pis pour eux, ils ne nous ont rien dit.

2_petrel-a-te%cc%82te-blanchePétrel à tête blanche

       Nous faisons du Skua et du Gorfou dans l’après midi, et nous terminons au gros Lyalya de Mayes pour faire la VAC à 17h30. Le Lyalya est l’une des seules plantes endémiques de Kerguelen, et le plus gros spécimen est à Mayes. Oui c’est vraiment la meilleure des îles…

3_lyalya-kergelensis4_lyalya-kergelensisLyalya kerguélensis

            17h30, d’ordinaire c’est nous qui appelons le BCR mais cette fois-ci :

  • « Mayes, Mayes de BCR sur le 26… »
  • « Yes, salut Christophe what’s up ? »
  • « Ha, on essaye de vous joindre depuis 13h. je vous passe le Disker. »

Le Disker (Chef de district des Kerguelen) nous dit de nous rapatrier à la cabane et d’être prêts au plus vite car le Nivose arrive dans 30 min pour nous récupérer. Nous sommes à 20 min de la cabane, rien est rangé, les perches sont encore dehors. Rnest : « Négatif, négatif il nous faut 1h30 pour ranger ». Sur ce, le Nivose nous dit : « pas de problème mais on doit vous récupérer avant la nuit pour des questions de sécurité… » (celle-là je ne sais pas si je l’aurais tentée quand même!!!).

       Sur ce, nous fonçons à la cabane, branlebas de combat pour tout ranger. En 1h, on est paré, la since est passée. A présent nous rappelons le Nivose pour qu’il vienne nous chercher. Il est 18h30. Premier message qui nous dit « dans 30min… ». Ok normal. On aperçoit au loin le Nivose derrière l’île de Blackney (hum étrange que fait il là bas ???). 30 minutes plus tard, pas de nouvelles. On leur met un petit coup de pression :

  • « Nivose Nivose de Mayes avez vous un délai pour la récup ? « 
  • « Mayes, Mayes de Nivose dans 30 min. »

       Ok ça y est, on est dans les conditions d’un problème. En effet, le Nivose nous communique qu’ils a un souci, un blackout visiblement. Pas de bol dans le Golf avec des hauts-fonds partout. Après une longue attente ils nous disent « récup à 20h10 ». Il est 19h25, tout est rangé et la nuit tombe. Un Skua se pose devant la cabane. Ce petit loulou, n’a qu’une bague métal. Un coup de gaffe, bim bam boum, il repart avec une belle bague plastique, en plus toute neuve.

       A 20h10, le Nivose nous dit que le Zodiac arrive sur nous et qu’il serait bien qu’on ai nos frontales pour qu’il puisse nous voir (ce ne serait pas une récup de nuit commandant ???). Une fois de plus nous embarquons sur le petit zodiac et nous nous faisons tamponner dans les vagues avant de remonter sur le Nivose.

       A 22h, nuit noire, le gros zodiac du Nivose viens nous chercher nous ramenant à PAF. Logistique d’enfer quand les TAAF et la Marine s’en mêlent (ou s’emmêlent) (#dueldechoc).

Bilan :

Nous avons quand même réussi à faire le minimum de ce que l’on a pu sur Mayes. Il restait du boulot mais tant pis. Ça a été trop rapide. On a sauvé les meubles.

Ma 4ème récupération à Mayes, 4ème bateau (Commerson, Marion Dufresne, Curieuse, Nivose). Quel sera le prochain ? J’ai hâte d’y retourner…

Publicités